21/05/2017

TPG : parabole en marge d'un scrutin : "Piogre, sa crémière et sa cuirasse..."

Tarifs des TPG :  Le corps électoral a voté aujourd'hui. "Dura lex sed lex". Il faut comme toujours en bonne démocratie accepter sans rechigner  le verdict des urnes. Dont acte.

Pourtant, ma chère Piogre....... reine éternelle du "yaka yfau con", Il  te faut toujours  le beurre, l'argent du beurre, et la crémière qui va avec, qui plus est, une crémière bien de chez nous, qui conduit bus, trams et trolleys des TPG toujours plus vite, toujours plus loin, avec une cadence toutes les deux minutes, mais .... gratuitement !

Alors aujourd'hui, j'ai une pensée pour la crémière de l'histoire. Chère crémière de Piogre, à l'issue du vote de ce jour, une nouvelle fois à propos du tarif des TPG, je crains pour ta santé car ce n'est pas une balle qui a frappé ton pied mais bien un beau et gros boulet en fonte qui a frappé ta poitrine de plein fouet, avec un résultat  dont l'effet est identique à celui de la cuirasse qui figure sur ma photo.

Ma pauvre crémière, après un tel choc, il va falloir que tu retrouves tes esprits et que tu respires à nouveau ...... celui qui portait cette cuirasse a eu moins de chance que toi et  n'a pas survécu.... J'espère simplement que toi, tu vas survivre et récupérer, et surtout que le coût de ton  appareil respiratoire ne s'avère pas démesuré. On a besoin de toi aux TPG ! en pleine santé ! Faute de quoi, ma chère crémière, les bonnes gens de Piogre qui exigent tant de toi  risquent de rechigner si le prince leur demande d'ouvrir les cordons de leur bourse afin de te soigner.

Cuirasse trouée.jpg

Je te souhaite un prompt rétablissement.

Claude Bonard

 

Illustration : http://www.lavenir.net/ (d.r.) 

21:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.