26/09/2017

1801, Les Polonais au service de la République française passent par Genève en route pour la Toscane

En préparant une conférence que je donne dans un cercle privé à Genève le 18 octobre prochain, je retrouve une copie d'un document daté du 26 Germinal An 9 de la République une et indivisible. Le mois de germinal était le septième mois du calendrier républicain correspondait, à quelques jours près (selon l'année), à la période allant du 21 mars au 19 avril du calendrier grégorien. L'an 9 de la République correspond à l'année 1801.

Après la paix de Lunéville du 9 février 1801 entre la France et l'Autriche, Bonaparte, ne sachant plus qu'en faire, plaça sa Légion polonaise au service du Roi d'Etrurie.   Un royaume imaginé  et créé en Italie par le premier consul dont la couronne fut confiée à  Louis de Bourbon.  Un comble s'agissant de la République !

Sous le commandement du futur général Kniaziewicz, la Légion marcha vers la Toscane en passant par la  Suisse Les Polonais avaient perdu toutes leurs illusions, eux qui avaient fait le choix de se battre aux côtés de la France avec l'espoir de favoriser la renaissance de leur nation disparue. Divisée en quatre colonnes de 1100 à 1300 hommes, la Légion polonaise progressa selon l'itinéraire suivant : Zurich, Zofingue, Langenthal, Berne, Fribourg, Bulle, Lausanne, Rolle et Genève.

Le document reproduit  informe Ange-Marie d'Eymard, Préfet du département du Léman, du passage par Genève de la Légion polonaise se rendant en Toscane. Il serait intéressant de savoir si cette troupe n'a fait que passer ou si elle s'est ravitaillée en faisant une halte à Genève.

Claude BonardLégion lettre d'Eymard.jpg

18:00 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.