10/10/2017

En marge de la polémique inutile de l'étoile jaune au Grand Saconnex - la petite fleur jaune de Varsovie

J'adhère au contenu de l'article du Courrier intitulé “La polémique inutile de l'étoile jaune” relative à l'attestation remise aux “petits shérifs” ayant réussi leur cours d'éducation routière au Grand-Saconnex. Je trouve en effet affligeant d'instrumentaliser la tragédie de la Shoah à quelque fin que ce soit d'ailleurs, et de faire à ce propos des amalgames douteux. En matière de symbolique rappelant cette effroyable période de l'histoire, je voudrais citer ici un exemple qui nous vient de Pologne, pays que je connais bien et au sein duquel on assiste à une situation très paradoxale. On y constate une renaissance réjouissante de la culture juive dans toutes les régions du pays. L'ouverture à Varsovie il y a trois ans du “POLIN”, Musée de l'Histoire des Juifs de Pologne a été une très belle réussite puisque ce musée a reçu le “European Museum of the Year Award 2016”. En revanche, la résurgence d'une certaine forme d'antisémitisme est perceptible notamment au sein de certains groupuscules appartenant à la mouvance nationaliste la plus extrême. Un phénomène qui est hélas aussi le fait de pseudo-supporters à proximité de certains stades de football. Pour réveiller les consciences et pour ne pas oublier ce qui s'est passé il y a 74 ans, une action de sensibilisation a lieu à Varsovie chaque 19 avril, jour anniversaire de l'insurrection du Ghetto de 1943. Une initiative que l'on doit à la société civile, soutenue par des sponsors. En quoi consiste cette action ? En premier lieu, une importante campagne d'affichage rappelle la mémoire des victimes de l'insurrection du Ghetto. Sur ces affiches figurent des personnalités de tous âges vêtues de noir tenant en leurs mains une petite fleur jaune à six pétales. Le texte indique “ Pour ne pas oublier – insurrection du Ghetto – 19 avril 1943”. Cette campagne d'affichage est accompagnée en ville d'une distribution aux passants d'une petite fleur jaune en carton adhésif que chacun porte à la boutonnière. Cet insigne qui vous est proposé par des jeunes gens a une forte charge symbolique puisqu'il rappelle la tragique étoile jaune. Un dépliant en anglais et en polonais fort bien fait accompagne cet insigne d'un genre particulier et rappelle le contexte historique de l'insurrection du Ghetto. Des combats désespérés qui ont duré du 19 avril au 16 mai 1943 et au cours desquels 13'000 “habitants” du ghetto ont perdu la vie, les rares survivants ayant été déportés dans les camps d'extermination nazis de Treblinka et Majdanek. De prime abord, on pourrait trouver douteux l'utilisation du symbole de la fleur jaune rappelant l'étoile de sinistre mémoire. Mais à y regarder de plus près, l'utilisation sur les affiches et la distribution de cette petite fleur jaune  qui déploie ses pétales symbolise la gratitude, le souvenir, la renaissance et l'espoir. Pour ma part je trouve opportun le fait de sensibiliser ainsi la population et les touristes, de sorte que personne n'oublie ce qui s'est passé en 1943 à Varsovie et plus généralement, que l'on conserve la mémoire de la Shoah en Pologne compte tenu de la politique d'extermination menée par les Nazis dans ce pays .

Ghetto fleur jaune.jpgClaude Bonard

11:59 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.