19/01/2018

1799 – 1801, l'homme des colonnes infernales occupe le Valais

Le 19 janvier 1794, les députés de la Convention et le Comité de Salut public donnent carte blanche au général Louis-Marie Turreau afin de réprimer le soulèvement royaliste en Vendée. Turreau, pourtant issu de la noblesse sous le nom de Louis Marie Turreau de Garambouville, baron de Linières a été très vite acquis à la cause révolutionnaire. Il va se faire le chantre de la “sale guerre” et ses sinistres colonnes infernales vont massacrer, piller, torturer en Vendée. Le bilan sera terrible, selon certaines sources, près de 40'000 morts en quatre mois.

On va retrouver ce sinistre individu en Valais en juin 1799. (souvent confondu à tort  avec le général Jean-Victor Tharreau, lui aussi affecté à la même époque en Suisse).  Louis-Marie Turreau commande alors la Division du Valais de l'armée d'Helvétie. En 1800, Turreau commande les troupes chargées de construire la route du Simplon. En Valais, Turreau se signalera à nouveau par un comportement indigne. Dans son ouvrage publié en 1911 intitulé “Zurich – Masséna en Suisse “,  L. Hennequin décrit les tristes événements qui se déroulèrent en Valais : "Un rapport, fait par un membre du Corps législatif helvétique et transmis à Paris, accusait gravement la division du Valais commandée par le général Turreau. Elle opprime le plus le pauvre habitant. Elle pille, viole et maltraite, elle met les chevaux dans les prairies et les champs, et fourrage sans le moindre ordre... Le désespoir et la misère des habitants sont poussés au dernier degré”. 

Fort heureusement pour les Valaisans, Turreau quitte la région pour rejoindre sa nouvelle affectation à l'île d'Elbe le 7 septembre 1800, même si les troupes françaises occuperont la région jusqu'en 1803. Décidément, un bien sinistre individu que ce Turreau. L'historien français Gérard Walter a eu bien raison d'écrire à son proposColonnes infernales.jpg : « son nom déshonore le côté Est de l'Arc de Triomphe de l'Étoile»

Claude Bonard

Pour en savoir davantage :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Colonnes_infernales

http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F21309.php

Illustration : Wikipedia

13:10 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.