07/02/2018

Les traces de Charles Dickens et William Haldimand à Nyon et Lausanne

Le 7 février 1812 naissait Charles Dickens. Quel rapport entre le célèbre romancier, Nyon et Lausanne me direz-vous ?

Nyon tout d'abord : Le 12 octobre 1857, le notaire Samuel Claire Matthey dépose au greffe du tribunal de Nyon l'acte de fondation de la Société anonyme de la clinique La Métairie. Au nombre de souscripteurs des actions, on trouve William Haldimand et Alexandre-Louis Prévost-Martin, ancien consul général de la Confédération Suisse à Londres. Or c'est à Londres que les banques Haldimand & Sons, Louis Prevost et Morris & Co financèrent entre 1825 et 1827 la construction de l'Earl Grosvernor et de Belgravia Square. William Haldimand devint directeur de la Banque d'Angleterre à l'âge de 25 ans et membre du Parlement et c'est à Londres qu'il fit la connaissance de Charles Dickens.

Lausanne ensuite : William Haldimand se retira à Ouchy en 1828 et c'est en cette ville, dans sa villa du Denantou qu'il reçut son ami Dickens. Il fut d'ailleurs  le parrain de son cinquième fils qui porta le nom de Sydney Smith Haldimand qui  fera carrière  comme officier de marine  au sein de la Royal Navy. A Ouchy, William Haldimand fit construire vers 1830 la tour qui porte son nom.

 Dickens_Gurney_head.jpgClaude Bonard

11:30 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.