20/02/2018

L'odyssée des chevaux de bronze de Venise et de Berlin

C'est par un arrêté daté du 19 février 1800 que les consuls décidaient à Paris de choisir le palais des Tuileries pour résidence. Un palais aujourd'hui disparu après son incendie du 23 mai 1871 par les Communards. Sur l'emplacement des Tuileries, seul subsiste aujourd'hui l'arc de triomphe du Carrousel qui fut pour un temps orné des chevaux du quadrige de la place saint Marc à Venise. L'histoire de ces chevaux de bronze mérite d'être contée. Ils furent transportés à Paris en 1798 pour y orner l'arc de triomphe du Carrousel après la prise de Venise par Bonaparte en 1797. On les distingue sur une toile de Bellangé qui dépeint une revue militaire passée aux Tuileries. Ces chevaux de bronze furent démontés et retrouvèrent leur place sur le portique de Saint-Marc à Venise en 1815 après la défaite de Napoléon. Ceux qui ornent actuellement l'arc de triomphe du Carrousel  à Paris sont une copie de ceux de Venise et datent de  1827. L'ensemble de bronze symbolise "la paix" retrouvée lors de la Restauration de la monarchie. "La paix" conduit le char auquel sont attelés les chevaux. Une histoire presque identique est arrivée aux chevaux du quadrige de la porte de Brandebourg à Berlin qui ont eux aussi été emmenés à Paris suite à la victoire de Napoléon sur la Prusse en 1806. Les Prussiens ayant occupé Paris en 1814 les ramenèrent à Berlin. L'un d'entre eux servit pourtant de modèle lors de la reconstruction de la statue équestre du roi Henri IV sur le Pont Neuf, détruite à la Révolution. En effet, le 3 mai 1814, à l'occasion de l'entrée de Louis XVIII à Paris, une statue provisoire fut exécutée par le sculpteur Henri-Victor Roguier à partir d'un moulage en plâtre d'un des chevaux du quadrige de la Porte de Brandebourg. Etonnant, non ?

Claude Bonard

Photo Wikipedia

le-quadrige-de-bronze.jpg

11:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.