12/05/2018

Mai 1926 Pologne, un citoyen fribourgeois devient Président de la République malgré lui...

Moscicki.jpg

Le 12 mai 1926 marque la date du coup d’État militaire qui porta le maréchal Jozef Pilsudski au pouvoir en Pologne.  Le "père de la nation" était irrité par l’instabilité des gouvernements  et par l’anarchie croissante qui minait  les fragiles  institutions polonaises.  Pilsudski ne devint pourtant pas chef de l'Etat et  ne souhaita pas, contrairement à Bonaparte après Brumaire,  prendre la tête de l'Etat.  C'est ainsi que le discret professeur Ignacy Moscicki  revenu de Suisse  quelques années auparavant se retrouva un peu (beaucoup) malgré lui, élu à la présidence de la République le 1er juin 1926 par l'Assemblée nationale. Moscicki était diplômé de la faculté des sciences de l’université de Fribourg . Il  avait acquis la nationalité suisse, devenant bourgeois de la commune de Chandon. A la fois scientifique et entrepreneur, il avait aussi créé avec succès  la société des condensateurs de Fribourg. Pilsudski et Moscicki , tous deux socialistes,  étaient  de vieux compagnons de lutte depuis leur première rencontre à Londres en 1894. Après le coup d’Etat de 1926 et surtout dès 1936, l’opposition polonaise fut  très active depuis la Suisse, regroupée au sein du « Front de Morges » autour de la figure  du premier président de la République de Pologne, le pianiste Ignacy Paderewski. Sa  résidence de Riond-Bosson à Morges constituait  en effet un centre  politique qui tenta de peser sur la vie politique polonaise. Après un premier mandat, Moscicki sera réélu à la présidence de la République en 1933. A l'issue de l'agression simultanée de la Pologne par les armées du Reich  et de l'URSS,  Moscicki et son gouvernement gagnèrent la Roumanie où ils furent internés. En 1940, le Conseil fédéral, malgré les protestations du Reich donna  une suite favorable à la requête du malheureux président polonais qui souhaitait  résider en Suisse. Moscicki se retira à Versoix où il mena une vie paisible avec son épouse en tant que « simple citoyen suisse » jusqu’à son décès, le 2 octobre 1946. Le 11 septembre 1993, après les élections libres qui portèrent  Lech Walesa à la présidence de la République, les cercueils du président Moscicki et de son épouse furent rendus à la Pologne. 

Claude Bonard

12:15 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.