29/05/2018

Danger de mort ou Lebensgefahr (danger de vie) ? Là est la question !

J'ai lu avec intérêt et amusement  l'article publié  publié hier dans la Tribune de Genève par Monsieur Sacha Bourgeois-Gironde, professeur d'économie, qui nous explique pourquoi les Romands épargnent moins que les Alémaniques. Il justifie son propos en se basant sur une étude scientifique réalisée par l'économiste américain Keith Chen  traitant- attachez vous ceintures -  de  "l’influence de l’expression linguistique du futur sur les comportements économiques des ménages". Ayant effectué mes études gymnasiales en Suisse allemande, dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures, à la Kantonsschule Trogen pour être précis, je suis assez sceptique face à cette théorie car si on pousse le raisonnement de MM. Chen et Bourgeois-Gironde  à l'extrême, on va dans le mur... jugez plutôt : si vous voyez une ligne électrique en Suisse romande, il est écrit sur le poteau "Danger de mort"... et si vous voyez la même ligne électrique en Suisse allemande, il est écrit "Lebensgefahr", soit danger de vie......Entre les deux dangers, choisissez ! celui de vie... ou de mort ?... Un condensé de la Suisse, où depuis 727 ans on joue à se faire peur tout en tenant farouchement à rester ensemble. Bref,  les notions de danger de vie et danger de mort réunissent et soudent  Romands et Alémaniques au gré d'une mésentente cordiale qui se joue sur la petite musique du "je t'aime moi non plus". Et s'agissant de l’influence de l’expression linguistique du futur sur l'épargne des Romands et Alémaniques chère à nos deux Lebensgefahr.jpegéconomistes, je vous laisse vous forger votre propre opinion.

Claude Bonard

10:41 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Amusant: dans une des langues on peut gagner la mort, dans l'autre on peut perdre la vie. Difficile d'exprimer une préférence!

Écrit par : Mère-Grand | 29/05/2018

Les commentaires sont fermés.