06/06/2018

Destins polonais en Normandie – juin 1944 - Stanislaw Maczek et ses hommes

Maczek.jpg

A l'occasion du 74e anniversaire du débarquement de Normandie  du 6 juin 1944 et pour ne pas oublier ceux qui ont donné leur jeunesse pour que nous puissions vivre en paix, je veux rappeler aujourd'hui l'histoire du général polonais Stanislaw Maczek  qui continua la lutte après  la défaite de la France en juin 1940.  Stanislaw Maczek gagnera la Grande-Bretagne et après quelques années, au prix de gros efforts, une division blindée formée de soldats polonais sera reconstituée outre-Manche, la 1ère Division Blindée Polonaise dont il prendra le commandement. Stanislaw Maczek se retrouvera avec ses hommes au cœur de la bataille pour la libération de l’Europe dès le mois de juin 1944 en Normandie. La « Division Maczek » s’illustrera notamment au cours des opérations d’enveloppement de l’armée allemande dans la poche de Falaise (J + 55 à J + 75), du 31 juillet au 20 août 1944. Cette unité libéra  ensuite la ville de Breda aux Pays-Bas à l'issue d'une longue chevauchée à travers la France, la Belgique et la Hollande. Pourtant, en 1945, la victoire aura  un goût amer pour Maczek et ses hommes, de même que pour tous les Polonais qui combattaient aux côtés des anglo-américains. Au nom de la « Realpolitik » et de la coopération avec l’allié soviétique, les occidentaux avaient pris la décision de se dégager progressivement de leurs engagements envers la Pologne. On se rappelle notamment  leur attitude peu glorieuse au moment des accords de Yalta. C’est ainsi qu’après la guerre, le général Maczek fut contraint de rester  en Grande-Bretagne, plus exactement à Edimbourg en Ecosse. Injure suprême : il sera déchu de sa nationalité par le gouvernement communiste polonais. Faisant face à la situation avec la grandeur d’âme qui le caractérisait, il saura survivre et faire face à l’injustice des hommes et de la politique sans se plaindre en exerçant les métiers les plus humbles. Il sera un exemple pour beaucoup de ses compatriotes vivant la même injustice et  ne se laissa pas vaincre par l’adversité.

Claude Bonard

18:45 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Passionnante histoire. Vous dites ce que l'on entend pas assez: la Pologne a été "lachée" à la fin de la seconde guerre mondiale.

Elle a été traitée comme un vaincu, alors que son courage (en tous lieux) pour détruire le nazisme a été exemplaire, mais souvent oublié.

Merci de nous rappeler ces éléments d'histoire.

Nous avons peut-être ensemble l'amour de la Pologne... et (accessoirement)des Polonaises!

Écrit par : chabloz | 09/06/2018

Les commentaires sont fermés.