29/06/2018

L'engrenage des alliances, vous connaissez ? retour sur le 28 juin 1914 à Sarajevo

En 1914, l'engrenage funeste a eu pour point de départ l’attentat de Sarajevo. Le 28 juin 1914, l'héritier de l'empire austro-hongrois et son épouse y étaient assassinés par un terroriste serbe de 19 ans, Gavrilo Princip. Quelques jours plus tard, à Vienne, les obsèques du couple assassiné annonçaient la fin d'un monde, les horreurs de la guerre  à venir et la chute des Habsbourg et de la Double Monarchie. Un empire si fragilisé qu'il va se désagréger. Aujourd'hui d'ailleurs, je me demande si l'Union Européenne ne ressemble pas un peu à l'empire des Habsbourg en 1914. Mais revenons à l'assassinat de Sarajevo. Dès cet instant, la mèche de la bombe qui allait mettre l'Europe à feu et à sang était allumée et le conflit programmé. Imputé à la Serbie par le gouvernement autrichien, l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand incita le gouvernement austro-hongrois à demander à enquêter sur le territoire serbe... Essuyant un refus, l’Autriche-Hongrie déclara la guerre à la Serbie, le 28 juillet 1914. La Russie, au nom de la solidarité slave mobilisa contre l’Autriche-Hongrie dès le 29 juillet ; ce fut alors au tour de l’Allemagne de se porter au secours de son allié germanique en déclarant la guerre à la Russie ; le 1er août, la France allié de l’Empire russe mobilisa ; l’Allemagne déclara la guerre à la France le 3 août et entra en Belgique après lui avoir lancé un ultimatum la veille. Le 4 ce fut alors l'Angleterre qui, pour cette raison, déclara la guerre à l'Allemagne et le 6 août, L'Autriche-Hongrie déclara la guerre à la Russie et la Serbie déclara la guerre à l'Allemagne. Enfin, les 11 et 13 août, la France et le Royaume-Uni déclarèrent la guerre à l'Autriche-Hongrie.... Dès cet instant, l'engrenage de la mort devint incontrôlable et la suite on la connaît, avec à la clé 18,6 millions de morts dont 9,7 millions de morts pour les combattants et 8,9 millions pour les civils. Messieurs les Grands d'aujourd'hui, ne serait-il pas temps de faire une pause et de redevenir raisonnable ? le moment me paraît utile de remiser les armes au vestiaire. Ouvrons les yeux ! Il n'y a qu'à relire Victor Hugo ! A son époque, il avait déjà tout compris ! "Engrenage.jpegBêtise de la guerre, Ouvrière sans yeux, Pénélope imbécile, Berceuse du chaos où le néant oscille, A quoi sers-tu, géante, à quoi sers-tu, fumée, Si tes écroulements reconstruisent le mal, Si pour le bestial tu chasses l’animal".....

Rien à ajouter !

Claude Bonard

12:08 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

L'attentat du 28 juin 1914 a été le "détonateur" ou si vous préférez "la goutte d'eau qui a fait déborder le vase" puisqu'en réalité tout a commencé par un régicide le 11 juin 1903 !

Je vous conseille fortement de lire l'excellent livre signé Christopher Clark "Les Somnambules" paru aux éditions Champs Histoire, passionnant et magnifiquement traduit en français, couronné par le prix du Livre d'Histoire de l'Europe en 2014.

Écrit par : Marie | 29/06/2018

Les commentaires sont fermés.