19/07/2018

20 juillet 1944 - Echec dramatique à Rastenburg

Si je vous parle de Kętrzyn, une localité située en Varmie-Mazurie, ce nom ne vous dit rien. En revanche, si j'évoque Rastenburg et la Wolfsschanze, en Prusse orientale, soudainement, de sombres souvenirs remontent à la surface. Depuis 1945, Rastenburg /Kętrzyn est une bourgade polonaise. Les ruines de l'immense complexe fortifié du QG d'Hitler peuvent être visitées au cours d'un périple à travers bois qui dure environ deux heures. Une atmosphère étrange et lourde règne en ces lieux qui furent le théâtre des agissements d'une élite pervertie et Stauffenberg.jpgdémoniaque. Les décisions prises à Rastenburg apportèrent partout la mort et la désolation. Le 20 juillet 1944, il y a septante-quatre ans, c'est au QG du "repaire du loup” qu'a eu lieu l'attentat devant débarrasser le monde du Führer et de sa clique. Le comte Claus von Stauffenberg fut chargé de placer la bombe contenue dans une serviette en cuir sous la table de la salle de conférence où devait se tenir la réunion présidée par Hitler. Malheureusement, le baraquement étant construit en bois, le souffle de l'explosion fut grandement amoindri et Hitler ne fut que légèrement blessé. Ironie de l'histoire, tous les autres bâtiments et bunkers de Rastenburg étaient construit en béton armé. La malchance a voulu que l'endroit de la conférence fut changé au dernier moment. Un simple monument est visible à l'emplacement où se situait le baraquement. Une répression féroce élimina les conjurés qui furent soit immédiatement exécutés soit traduits devant un procès de propagande puis sauvagement assassinés à Berlin. Depuis les années 70, la personne de von Stauffenberg a été notablement idéalisée tant dans la littérature qu'au au cinéma. Contrairement à un Henning von Tresckow qui s'est très tôt élevé contre les dérives criminelles du régime, ce n'est qu'au fil du temps que von Sauffenberg s'éloignera de l'idéologie nazie. Progressivement, il prendra lui aussi conscience du fait qu'en Russie notamment, le Reich conduisait une abominable lutte d'extermination. C'est alors qu'il s'engagera résolument dans le complot visant à supprimer le Führer. Ils le paiera de sa vie, sauvant  tragiquement son honneur et celui  de sa patrie.

 

Claude Bonard


12:36 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.