22/09/2018

Un massacre de chrétiens d'Egypte en Valais il y a plus de mille sept cents ans

Si vous passez par le Bourg-de-Four, prenez le temps de saluer Gondebaud, le roi des Burgondes dont la statue polychrome orne l'une des façades de la place.  Il peut être fier de son fils aîné Sigismond qui fonda en 515 l'Abbaye de Saint-Maurice d'Agaune à l'endroit où l'évêque Théodule aurait fait transporter les restes des soldats romains chrétiens coptes de la légion thébaine exécutés vers l'an 300. Déjà un massacre de coptes d'Egypte me direz-vous, mais en l'occurence non pas sur les bords du Nil  mais bien au bord de ceux du Rhône en Valais. Ce tragique événement se serait déroulé  "chez nous"  il y a  plus de mille sept cents ans ans. La date du 22 septembre, fête de Saint Maurice  rappelle en effet  le sort tragique de cette légion et de son commandant, un certain Maurice dont le nom viendrait du mot grec "Moros"  ou latin "Mauri" » qui signifie "noir ". A cette époque, le commandement d'une légion était exercé par un préfet équestre ou un  tribunus prolegato.  Maurice devait plutôt être un primicerius, officier de haut rang commandant une légion sans appartenir à la catégorie sociale la plus élevée dans  l'armée romaine Les soldats  exécutés auraient été au nombre de 6.500 selon certaines sources anciennes. Cette légion était composée d’hommes recrutés en Thébaïde, une région ayant pour capitale Thèbes ( Louxor). Le massacre aurait été commis sous le règne de  l’empereur Dioclétien sur ordre du co-empereur Maximien Hercule. Curieuse structure politique d'ailleurs que cette co-direction de l'empire organisée par  Dioclétien  qui l'avait imaginée  afin de se protéger d'éventuels usurpateurs.  La légion  thébaine aurait été envoyée  dans nos contrées pour soumettre les chrétiens d'Octodure (Martigny) et selon la légende,  les légionnaires auraient refusé de marcher contres leurs frères chrétiens. Avec le recul, on peut  aussi se demander  si ils n'auraient pas été condamnés  plus pour un refus d’obéissance que pour leur croyance. Mais ça c'est une question que je renvoie aux historiens. N'allons pas gâcher le mythe de la légion thébaine et  par ricochet écorner l'image du roi Sigismond révéré à Saint-Maurice depuis l'an 515. Son père Gondebaud, pourrait nous en vouloir et descendre de sa statue du Bourg-de-Four Gondebaud.JPGcar comme l'histoire l'a démontré, il avait la colère facile et l'épée tranchante.  Sur ce, bonne fête à tous les Maurice !

Claude Bonard 

Source : site http://www.roma-quadrata.com/thebaine.html 
Pour en savoir plus, lire : http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F10228.php

14:28 Écrit par Claude Bonard | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"selon certaines sources anciennes"
En fait une seule source. Episode incroyable. Plein d'invraisemblances.
Typique d'une propagande chrétienne. Il n'y a même pas de date précise.
De 298 à 305 Maximien est en Italie et il n'y a aucune trace de sa présence dans le Valais d'aujourd'hui. 6500 hommes, c'est une légion entière qui aurait été exécutée? C'est ridicule. Par qui? Et les chrétiens qui devaient être arrêtés, ils sont devenus quoi?
http://www.roma-quadrata.com/thebaine.html

Écrit par : Daniel | 22/09/2018

Le négationniste Johann/Daniel toujours à pied d'oeuvre!

Écrit par : Patoucha | 22/09/2018

"Coptes d'Egypte" est un magnifique pléonasme. Copte et égyptien sont le même mot. Ce sont les Arabes qui sont surnuméraires...

Écrit par : Géo | 22/09/2018

Les commentaires sont fermés.